Laurent-Guillaume Dehlinger / Directeur artistique

Laurent-Guillaume Dehlinger

De ses origines rurales et frontalières avec l’Allemagne, à ses études d’architecture et sa formation de comédien aux Cours Florent à Paris, Laurent-Guillaume Dehlinger, mobilise son énergie et sa capacité de rassembler à la création de spectacles vivants hors les murs et d’évènements culturels en espace public.

Alliant au spectacle vivant les notions, de fête populaire, de valorisation des cultures locales, de mise en lumière du patrimoine urbain ou rural, il propose une relecture de l’espace partagé et de la relation artiste-public.

Homme de synthèse, ses projets s’écrivent en synergie avec les politiques culturelles actuelles visant la démocratisation et le décloisonnement des pratiques.

Sa vision populaire dans la création d’évènements et de spectacles, dans la lignée de ses convictions profondes, séduit depuis 9 années ses commanditaires.

Que ce soit dans la création et le développement du festival Hop Hop Hop à Metz, qui connaît une croissance exponentielle en terme de fréquentation, ou encore lors de l’inauguration du Mettis, réseau de Transport en commun de Metz Métropole, il joue avec l’espace public, redéfinit la relation des habitants avec leur lieu de vie, accroit les potentialités touristiques tout en donnant aux artistes un terrain propice à leur succès.

Depuis 9 ans, Laurent-Guillaume agit essentiellement en plein air, s’inscrivant dans la tradition des Arts de la Rue, dont il dirige aujourd’hui une compagnie dédiée.

Depuis 2012, il développe et accompagne les politiques culturelles et évènementielles de la ville de Metz et son agglomération, mais aussi répond à des lancements d’équipements publics (Théâtre d’Anglet et de Cergy Pontoise) et participe au développement du Centre culturel de l’Entente Cordiale, pour le Conseil Général du Pas-de-Calais signant l’inauguration de son nouveau théâtre élisabethain et ses évènements de plein air.

En 2014, il signe la nouvelle mouture des Fêtes de la Mirabelle de Metz et du Festival Renaissances de Bar-le-Duc, développant une programmation exigeante « arts de la rue ».

Depuis la même année, il travaille en collaboration avec l’ensemble de musique classique Contraste et met en scène ses projets de semi-opéra actuellement en tournée.

Metteur en scène, et sur scène, il joue à travers l’Europe, met en scène de grands rendez-vous alliant artistes professionnels et amateurs autour de grandes thématiques comme celle de la reconversion industrielle de la Lorraine.

Il est aujourd’hui président de la Fédération Grand Est des Arts de la Rue, oeuvrant au développement et à la structuration du secteur de la grande région, et secrétaire de la Fédération Nationale des Arts de la Rue.

Depuis 13 ans la compagnie Deracinemoa et les projets qu’il accompagne sont financés par les institutions culturelles publiques.