Menu

Un peu d’histoire


Laurent-Guillaume Dehlinger, directeur artistique

Laurent-Guillaume Dehlinger, directeur artistique

La Compagnie Deracinemoa s’est constituée le 10 avril 2003 avant d’être inscrite au registre des Associations du Tribunal Bitche le 28 mai 2003. Depuis 14 ans, la compagnie s’est attelée à la construction, l’accompagnement et la production de spectacle vivant pour renforcer sa légitimité d’acteur culturel du territoire.

En 12 ans, la compagnie Deracinemoa a touché près de 280 000 spectateurs à travers l’Europe. Elle a programmé plus de 250 compagnies au travers des évènements qu’elle porte et anime un réseau de près de 250 bénévoles et amateurs qu’elle forme et accompagne. Forte d’un engagement franc et sans concession pour les arts de la rue, forte de cette volonté de développer de nouvelles formes, forte d’un style à part entière, Deracinemoa fait, produit et traverse les frontières, croise les disciplines et tente de mettre le feu à ce qui doit s’enflammer.

Présentation Photo 2

Visite théâtralisée du Musée des Faïenceries à Sarreguemines

C’est à Sarreguemines que la Compagnie va être appelée à proposer sa première création en 2003. Après une rencontre entre Laurent-Guillaume et la jeune comédienne Céline POTY. Les deux comédiens interprètent une visite théâtralisée des collections des Musées de la Faïence intitulée « De Geiger à Marie faïencière, parcours spectacle ». Cette première main en contexte professionnel détermine un univers qui se maintiendra dans les futures créations de la compagnie : la proximité du spectateur dans des créations en parcours avec des jauges réduites de 30 à 40 personnes et l’engagement du spectateur dans la dramaturgie ou principe du spectateur acteur. Le succès de cette première édition de visite théâtralisée entraînera par la suite la création de visites spectacles telles que le format actuel «Rien à voir» initié en 2004 sur un projet proposé par la Ville de Bitche, soit la mise en spectacle des souterrains de la citadelle Vauban sur une période estivale. Ces parcours spectacles théâtraux in situ occupent une grande place dans la production de la compagnie depuis 2012 avec plus de 20 dates annuelles.


The Queen

Spectacle « The Queen French World Tour » lors d’une représentation à Eupen (Belgique)

En 2006, la compagnie cherche son projet à tourner qui l’enverra sur les routes, elle lance les bases de THE QUEEN FRENCH WORLD TOUR… ou la venue de la Reine d’Angleterre… Le Château de Malbrouck inaugurera la première résidence de compagnie, le festival Renaissances de Bar-Le-Duc accueillera la première de création et la ville de Bitche acceuillera la reine pour l’inauguration de la Chapelle rénovée et du coup la nouvelle saison touristique de la forteresse… C’est aussi l’année ou la compagnie sera aidée directement pour la première fois par des subventions publiques en décrochant le Label Luxembourg 2007 Capitale de Culture, via la Région Lorraine.

En 2010, la compagnie lance la première du Festival Hop Hop Hop, premières rencontres transfrontalières du spectacle à ciel ouvert à Metz, qui attire pendant deux jours 7 000 spectateurs, 70 artistes soit 10 compagnies.


Ulik HHH1

Spectacle de Ulik lors de la première édition du festival Hop Hop Hop

2012 : Tournée, nouvelles créations, mais surtout l’affirmation de The Company Deracinemoa comme opérateur culturel légitime et majeur ! The Company Deracinemoa s’ancre de plus en plus dans sa ville et sa région. Hop Hop Hop s’affiche de plus en plus comme événement majeur pour la Ville de Metz et accueille cette année des artistes du monde entier, avec des compagnies australiennes, britanniques, et garde toujours cette ouverture et les échanges avec, une fois encore, la venue d’artistes transfrontaliers. Par ailleurs, la compagnie entre chez l’habitant avec sa création Tupperware, dans le cadre du projet « Je veux un artiste chez moi » commandité par la Ville de Metz.


Tourista présentation

Représentation du spectacle « Tourista » lors du festival Les Accroche-Coeurs à Angers en 2017

L’année 2013 a été une année décisive dans le développement de la Compagnie. Côté création : le spectacle Tourista se concrétise après une première résidence d’écriture, l’aquisition du décors et des accessoires et s’achèvera en 2015 avec la mise au point de la scénographie et de la mise en scène. L’année 2013 a surtout été marquée par la commande de plusieurs évènements majeurs tels que l’inauguration du Mettis. La quatrième édition d’Hop Hop Hop a confirmé un intérêt certain du public à l’égard de l’offre artistique proposée (+54% d’augmentation par rapport à 2012) et a surtout été marquée par le développement de nombreux partenariats (lancement d’une campagne de mécénat privé, collaboration d’autres associations culturelles, participation de structures sociales et mise en valeur des lieux de diffusion culturelle régionale).


Photo 6

Spectacle « Gueules Noires » joué au Parc Explor Wendel

Un autre événement marquant de l’été 2013 a été la production du spectacle Gueules Noires, en association avec les Enfants du Charbon de Petite-Rosselle. Ce premier spectacle Grand Format, associant une cinquantaine de comédiens amateurs et professionnels, a nécessité un travail de mobilisation, de rencontres et d’échanges important. Cette création mélangeant danse, chant, théâtre, pyrotechnie et vidéo mapping est l’incarnation des ambitions pluridisciplinaires de la compagnie.

Forte de ces nouvelles expériences dans la production de spectacles grand format, la compagnie développe en 2016 un nouveau concept mêlant théâtre et opéra burlesque : The Fairy Queen, dont la première eu lieu en juin 2015 lors du Midsummer Festival.

Elle continue dans cette lancée, en partenariat avec l’Ensemble Contraste, et co-produit Roméo & Juliette : West Side Story. Un opéra-théâtre adapté de l’oeuvre originale de Shakespeare, sorti en juillet 2017.


R&J WSS

Représentation du spectacle « Roméo et Juliette / West Side Story » au Château d’Hardelot à Condette


HHH Chez Papy

Spectacle « Hanger » de Mario Levis à la résidence Sainte-Croix de Metz, dans le cadre du programme Hop Hop Hop chez Papy

En 2017, la Compagnie développe ses actions territoriales en proposant des ateliers de théâtres en maisons de retraite avec un projet intergénérationnel : Hop Hop Hop chez Papy. Cela permet à des jeunes issus de quartiers sensibles, des personnes handicapées et de personnes âgées de se retrouver une fois par mois pour participer à des ateliers mis en place par deux intervenants. La réalisation finale, un spectacle, devrait sortir pendant le festival Hop Hop Hop.

En parallèle, le projet nommé la réinsertion théâtrale, a vu le jour au centre Pénitentiaire de Metz Queuleu. Des cours de théâtre sont dispensés aux personnes sous mains de justice, deux fois par semaine. A la suite des huit séances, les détenus ont la possibilité de présenter leurs travaux à leurs co-détenus.

Ces nouveaux projets de coopération démontrent également la volonté de la Compagnie de rester tournée vers la démocratisation culturelle. Deracinemoa rayonne sur un territoire qui s’étend sur la Grande Région et en dépasse les limites, bien que profondément attachée à son territoire d’origine. La compagnie poursuit ses engagements à destination du public en veillant à ce que ses productions et ses projets restent accessibles au plus grand nombre.